Comment réussir un entretien téléphonique ?

Attention, on pourrait croire qu’un entretien téléphonique est beaucoup plus simple qu’un entretien physique. Or, c’est tout le contraire : cet entretien est la première étape du recrutement. Il devient de plus en plus utilisé par les recruteurs, une fois le CV sélectionné.

Voici les 10 étapes clés pour réussir ton entretien téléphonique.

Etape 1. Ne pas sous-estimer cet exercice

Il est important de prendre en compte le fait que cet exercice ne peut se faire en totale improvisation. Cet entretien est redoutable car le recruteur n’aura que ses notes et sera moins distrait par le face-à-face avec le candidat.

Etape 2. Préparer ton entretien

Tu ne peux pas attendre de recevoir l’appel d’un recruteur pour préparer un possible entretien. Il faut que tu te sois renseigné un minimum sur l’entreprise. Fait un tour sur leur site internet et repère deux ou trois éléments clefs qui les distinguent (valeurs, adéquations avec ton profil, etc…). Cette étape démontre ta capacité d’analyse, dans le cas contraire, ta candidature sera pénalisée. Il faut toujours prendre de l’avance et avoir toutes les cartes en main.
Tu n’as pas eu le temps de préparer ton entretien et tu décroches à l’appel d’un recruteur ? Dit que tu es occupé et planifie un rendez-vous ultérieur, en prenant bien les coordonnées.

Etape 3. Planifier l’endroit et être en avance

Pas question de faire ton entretien dans la rue. Trouve un endroit calme et approprié, où tu te sens à l’aise, dans un environnement de détente.
Prends toujours 15 minutes d’avance au cas où. Profite de ces minutes de répit pour te concentrer.

Etape 4. Être disponible à 100%

Evite d’avoir un ordinateur sous les yeux ou un écran de télévision à proximité, pour ne pas être perturbé. Le recruteur sent tout de suite quand le candidat est distant. Aide-toi des documents clés.

Les indispensables sont : ton CV, une liste de compétences clés, ta lettre de motivation éventuelle et le descriptif de poste, pour garder en tête les exigences attendues.

Etape 5. Cibler tes compétences

Si un recruteur t’appelle, c’est que ton CV a déjà fait la différence. Toutefois, vous êtes peut-être nombreux à convoiter le poste et ton interlocuteur a besoin d’entendre tesmotivations, pour lui confirmer que tu es vraiment la bonne personne. Il a ton CV sous les yeux, inutile donc de lui refaire un état des lieux de ton parcours et de tes expériences. Tu dois au contraire mettre en avant les éléments-clés de ton CV qui feront la différence mais aussi les petits détails qui te ressemblent et que le recruteur n’aurait peut-être pas vu au premier coup d’œil : la pratique d’un sport à haut niveau, ton investissement dans une association etc. Cela dit autant de toi qu’un diplôme ou une expérience professionnelle !

De plus et à la différence de l’entretien physique, le recruteur est concentré à 100% sur ta voix. Il retiendra donc bien mieux les détails de ton discours ! Il doit se dire en raccrochant : « Ok je dois vraiment le/la rencontrer ».

Etape 6. Faire attention aux mises en situation

A chaque entretien, en moyenne 5 à 10 minutes voire plus sont consacrées à mettre le candidat en situation (réactivité, degré de maîtrise de la situation, compétences, etc …). Prends exemple sur des cas concrets de réussite, il est important de montrer que tu es une personne compétente et qui sait de quoi elle parle.

Etape 7. Montrer ton professionnalisme et ton assurance

Si en entretien physique ta présence est ton meilleur atout, au téléphone c’est la voix et le ton qui comptent ! Rien de pire pour le recruteur que d’avoir à l’autre bout du fil une personne molle, avec un ton monotone. On le fait malheureusement souvent sans s’en rendre compte alors que le timbre de ta voix est un élément clé de cet échange. Petite astuce si tu es assis : reste droit sur ta chaise comme si tu étais en présence du recruteur. Si tu t’avachis dans ton canapé, cela va s’entendre dans ta voix !

Sois dynamique en restant calme, fait des pauses pour donner du rythme au discours et varie le volume de ta voix. Enfin, essaie de bien articuler, pour être clair dans tes propos et avoir une voix fluide et intelligible. Le recruteur te jugera aussi selon le professionnalisme que tu renvoies.

Etape 8. Poser des questions

Ne réponds pas uniquement aux interrogations des recruteurs. N’hésite pas à prendre la main en posant deux ou trois questions sur le poste et l’entreprise.

Etape 9. Important, ne pas rater ta sortie

Tu dois toujours remercier le recruteur et te renseigner sur la suite du process. Si tu le peux, tente de finir sur une note positive et éveiller d’autant plus la curiosité du recruteur sur toi ! Pour faire la différence, en guise de conclusion, demande au recruteur ce qu’il a pensé de ton entretien, si tout a été clair et si tu peux le rassurer sur différents éléments.

Etape 10. Remercier ton recruteur

Enfin, n’oublie pas d’envoyer aussi un mail de remerciement pour renouveler ta motivation après l’appel et la boucle sera bouclée.

Nos offres d'emploi